Kwame Nkrumah : Eléments de biobibliographie

Nkrumah est né vers 1909 à Nkroful en « Gold Coast » (Un samedi, d’où le surnom de Kwame). Il fait ses études d’instituteur à l’Ecole Normale d’Achimota. Il enseigne jusqu’en 1935. De 1935 à 1945, il séjourne aux Etats-Unis et obtient successivement, à l’Université Linccoln en Pennsylvannie, le « Bachelor of Arts degree », le « Master of Science degreee in Education » (Maitrise de Pédagogie), le « Mater of Arts degree in philosophy » (Maitrise de Philosophie). Il quitte les Etats-Unis en 1945 après avoir commencé une Thèse de Doctorat pour se rendre à Londres. C’est là qu’il devient le Secrétaire du « West African National Secretariat » fondé à Londres. De retour au pays, il est nommé secrétaire général de l’ « United Gold Coast Convention » (U. G. C. C.) en 1947. Peu après, il se sépare de ce mouvement pour fonder le « Convention People’s Party (C.P.P.) qui va lui permettre d’accéder au pouvoir. L’indépendance du Ghana (nom que Nkrumah donne à l’ancienne Gold Coast) est proclamée de 6 mars 1957. Mais le pays reste encore sous la tutelle de la reine d’Angleterre. Après l’amendement constitutionnel de 1960, Nkrumah, qui était Premier Ministre, devient Président de la République. Il succombera à un coup d’Etat militaire le 24 février 1966 à cause des contradictions internes de son parti. Il meurt à Bucarest le 22 avril 1972.

Parmi ses ouvrages, contentons-nous pouvons citer :

 

  • Towards Colonial Freedom, Londres, Panaf Books, 1962 :
  • Ghana. Autobiography of Kwame Nkrumah, Londres, Thomas Nelson, 1957 ;
  • I speak of Freedom. A statement of African Ideology , Londres, Heinemann Publishers, 1961 ;
  • Africa must Unite, Lordres, Heinemann, 1963 ;
  • Le Consciencisme, trad. fr. Jospin L., Paris Payot, 1965. (Réédité de son vivant pour s’adapter aux situations africaines) ;
  • Handbook of Revolutionnary Warfare (Manuel de guerre Révolutionnaire), Londres, Panaf, 1968 ;
  • La lutte des classes en Afrique, Paris, Présence Africaine, 1972 ;
  • Le Néo-colonialisme, dernier stade de l’impérialisme, Paris, Présence Africaine, 1974 ;
  • Revolutionary Path, Posthume, Londres, Panaf Books, 1973 ;
  • The Struggle Continues, Londres, Panaf Books, 1973.

 

 

Publicités

0 Responses to “Kwame Nkrumah : Eléments de biobibliographie”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Calendrier

décembre 2010
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 107 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :