L’ « homofolie » [§1’]

Alors que dimanche je sortais d’un débat houleux avec un de mes amis sur la question de la légitimation de l’homosexualité, je suis tombé sur un Réveillez-vous ! qu’une amie à sa mère lisait dans un salon de coiffure. Comme par magie, ce numéro (janvier 2012) traitait de l’homosexualité dans un article au titre fort provocateur : « L’homosexualité est-elle  parfois excusable ? ». Dès le titre de l’article, le mépris vis-à-vis des homosexuels est clairement affiché sous le « tout-puissant » couvert de Jéhovah, et l’homosexualité est un crime qu’on doit penser à « excuser ». Encore faut-il qu’on l’excuse… Nous sommes ici en plein dans ce que nous avons nommé dans un article précédent « L’homofolie » c’est-à-dire l’homophobie dans les versions les barbares de ses arguments, donc l’argument par Dieu. Mais que disent nos chers Témoins de Jéhovah dans cet article ? Il y est écrit :

« Pourquoi, selon la Bible, les actes homosexuels sont-ils contre nature et honteux ? Parce qu’ils supposent un type de rapports non prévu par le Créateur. Ils ne permettent pas de procréer. » (Ibid., p. 28.)

Très bien. Nous voilà dans le cœur de l’argumentaire. Soulignons d’abord quelques mots : actes homosexuels, nature et honteux. Ces trois mots nous permettrons de mieux comprendre la « folie » de l’argumentaire de nos amis. Commençons par la première expression : « actes homosexuels ». Nos amis Témoins de Jéhovah essaieraient-ils de dire que l’homosexualité se résume à l’acte sexuel ? Mon ami, dimanche, essayait déjà de me faire voir une nuance entre les pratiques homosexuelles et l’homosexualité. Selon lui, le premier terme renvoyait principalement au coït anal, alors que le second prenait en compte la volonté des homosexuels d’avoir des droits comme les hétérosexuels, dont le droit de se marier, d’avoir des enfants et de les éduquer. Il argumentait ainsi de la sorte : « sur la question des pratiques homosexuelles, chacun est libre de faire de son corps ce qui lui plait, mais l’homosexualité ne peut pas être tolérée parce qu’elle entrainerait chez l’enfant un déséquilibre en ceci qu’il n’aurait devant lui que deux personnes du même sexe et alors, il aurait une vision trop ‘carrée’ de la réalité, ce qui pourrait contribuer à le faire entrer lui-même dans le cercle de l’homosexualité. » Je dois préciser que pour mon ami, les homosexuels sont des « détraqués mentaux » qu’il faut interner et qu’il ne faut l’homosexualité qu’entre les hommes. Il semble quand même qu’il soit allé, dans la compréhension de l’homosexualité, un peu plus loin que nos amis Témoins qui réduisent l’homosexualité, manière d’être sur le plan sexuel, attirance éprouvée vis-à-vis des personnes du même sexe au simple « rapport sexuel ». Cette vision, parce que bancale et hautement réductrice, ne peut que donner une image tronquée de la réalité. Et nous savons, avec Aristote, puisque nos amis utilisent la logique formelle, que la Majeure étant défaillante, l’édifice argumentatif ne tient plus.

Disons maintenant un mot sur la nature. Les Témoins de Jéhovah veulent nous faire croire que l’homme est un être naturel qui est obligé de se soumettre à la nature et à ses lois. L’homme ne serait donc guère qu’un être comme les autres. Selon la terminologie sartrienne, l’homme dans cette optique serait un « en soi », condamné à être ce qu’il est. Pourtant, l’homme, bien qu’étant une chose, est une chose qui prétend être autre chose que ce qu’il est, et cette prétention fait qu’il n’est jamais quelque chose, parce qu’il est toujours, constamment, en train de se faire. Cette idée était déjà présente chez Hegel sous une autre forme ; sous la forme de la nature en tant grossière immédiateté à dompter. C’est ainsi que l’idéologue allemand écrit que « L’homme en tant qu’homme s’oppose à la nature et c’est ainsi qu’il devient homme. » (Hegel G.W.F., La Raison dans l’Histoire, tr. fr. Kostas Papaioannou, Plon, 10/18, 1965, p. 251.). Et qu’il peut, par le même temps, exclure l’africain de l’humanité-vraie entendue comme « maitrise de la nature ». Il n’y a donc aucune gloire à rester homme sous le couvert de la nature : que cette nature soit l’immédiateté du réel (Hegel) ou l’enfermement dans la monotonie existentielle d’un donné-déjà-là qu’il ne resterait plus qu’à reproduire ad infinitum (Sartre). La nature devient un argument incompétent pour disqualifier l’homosexualité, car on peut toujours faire autrement – on doit d’ailleurs faire autrement – que la nature pour mériter pleinement le nom d’homme.

Terminons par la honte. Selon nos Témoins de Jéhovah, les pratiques homosexuelles sont honteuses. Peut être ont-ils raison, s’ils limitent ces pratiques à la violence sexuelle dont sont victimes plusieurs de nos frères en Afrique. Dans cette optique, ces pratiques s’appellent le viol. S’ils interrogent maintenant l’homosexualité en elle-même, en tant que décision libre, nous doutons fort que les homosexuels soient des personnes qui ont honte, mais plutôt qui ont peur, peur de se faire tuer par des « homofous » comme les Témoins de Jéhovah et leur suite, qui, par l’ignorance caractéristique et le fanatisme religieux dont ils font preuve, peuvent porter atteinte à leur intégrité physique et morale. Quoi de plus normal que de désirer, selon le mot de Spinoza, « persévérer dans son être » ? Doit-on regarder cette attitude comme étant de la honte ? Nous ne le pensons pas. On pourrait maintenant penser que l’homosexualité est honteuse devant Dieu et que les homosexuels se flagellent quotidiennement pour avoir succombé aux « plaisirs de la chair » et du « péché ». Quoi de plus saugrenu et farfelu ! Il faut aller chercher de telles explications vraiment très loin dans l’imagination débordante des fanatiques ! A tous les points de vue, la honte n’est pas possible lorsqu’on parle d’homosexualité consentie. Au contraire, le fait que les homosexuels réclament leurs droits, leur droit à être des hommes et à être reconnu comme tels, on peut penser qu’ils ont, dans la large majorité, une haute estime d’eux-mêmes et qu’ils ne se morfondent pas comme tenteraient de nous faire croire nos amis « homofous » Témoins de Jéhovah.

Nous passerons sur cette idée d’un Créateur que nous amis écrivent avec un « C » majuscule afin de faire ressortir sa majesté (?) Le caractère fantasmatique d’un pareil Créateur n’est plus à démontrer. Arrivons directement, et nous terminerons par là, sur la question du but des relations sexuelles. Nos Témoins de Jéhovah sont formels : l’acte sexuel doit servir à procréer. Il y a plusieurs incohérences dans cette proposition. La première est contenue dans le présupposé de cette phrase elle-même : sans acte sexuel, pas de procréation. En réalité, la fécondation, stade premier de la procréation, ne nécessite pas de coït vaginal. Nos Témoins de Jéhovah seraient-ils un peu en retard sur la science ? La fécondation n’est pas la rencontre « physique » d’un homme et d’une femme lors d’un « rapport sexuel », mais la rencontre de deux gamètes : l’un mâle et l’autre femelle. Ce qui implique qu’il n’est pas besoin de se voir, de se toucher, de coucher ensemble, etc. pour procréer. Le « Créateur » avait-il prévu la fécondation in vitro ? Et que nous en dit la Bible ? Cette pratique est-elle « excusable » ? La seconde incohérence est contenue dans l’idée selon laquelle l’acte sexuel sert nécessairement à la procréation, c’est-à-dire que chaque fois que nous faisons l’amour, nous avons en tête d’avoir des enfants, sinon nous sommes dans le péché, car justement, ce rapport sexuel ne permet pas la procréation. Tirons cet argument jusqu’à ses limites pour en montrer l’absurdité. En fait, si le but suprême de l’acte sexuel est la procréation, il faut bannir des contraceptifs et ouvrir la voie au SIDA et aux maladies du même genre pour éviter de « fâcher » Dieu et de sombrer dans le péché. Le mariage ne résout pas le problème, car si le conjoint est malade, sans protection, vous serez malade vous-aussi. De même, si la procréation est notre but, nous ne devons choisir de faire l’amour que pendant que notre partenaire peut avoir des enfants, c’est-à-dire pendant sa période féconde, autrement, ce rapport sexuel n’entrainant pas la procréation, nous sommes dans le péché. Enfin, nous devons annihiler toute tentative de prendre du plaisir dans l’amour et nous comporter exactement comme des animaux : attraper son partenaire, lui faire l’amour et s’en aller. Nous vous laissons vous-même juger du monde que veulent pour nous les Témoins de Jéhovah et leur Dieu…

Publicités

7 Responses to “L’ « homofolie » [§1’]”


  1. 1 KEMAL 16 mars 2012 à 10:25

    Si vous rejetez les principes moraux enseignés par l’auteur de la vie, le créateur de l’homme, Jéhovah Dieu, c’est votre droit.
    Respectez en retour ceux qui souhaitent s’y conformer.
    La Bible déclare que « chacun portera on propre fardeau » et « ce que sème un homme, il le récoltera. »
    Les Témoins de Jéhovah ne sont pas homophobes.
    Beaucoup de gens, même prétendument « chrétiens » ignorent la volonté de Dieu car ils n’ont jamais été incités à lire et étudier las Saintes Écritures.
    Ils agissent donc par ignorance.
    Nous les invitons, s’ils veulentvivre en accord avec Dieu à le faire au plus vite.
    Cordialement

    • 2 jeanericbitang 17 mars 2012 à 12:20

      Bonjour Kemal,
      Avez-vous conscience que votre ligne argumentative – vous les témoins et par là tous les religieux – se situe dans l’invective, dans la peur. « Si vous ne croyez pas en Dieu, voilà ce qui vous attend »…C’est une défense pathétique de la religion.
      En ce qui concerne l’homophobie, j’ai dit qu’elle pouvait être comprise comme étant la peur du Nouveau, la peur de l’Inconnu. Mais l’homophobie devient « homofolie » lorsque les arguments les plus bidons – dont Dieu – son invoqués pour mettre une classe à l’écart des autres hommes sur la base simpliste de leur orientation sexuelle. Et sur cette question, je suis formel: LES TEMOINS DE JEHOVAH SONT DES HOMOFOUS! Je vous met au défi de me prouver le contraire. Chaque fois que je lis vos brochures, l’homofolie suinte de vos écritures. Vous réfléchissez comme si on était encore en 1500. C’est cette vison moyenâgeuse que je fustige chez vous, Témoins de Jéhovah, et par là, chez tous les croyants.
      Attention! Cela ne veut pas dire que je ne peux pas vous comprendre. Au contraire, je vous comprends fort bien. C’est pourquoi je lis vos brochures, je discute avec vous, etc., mais je ne tolèrerai jamais votre hostilité vis-à-vis des homosexuels parce qu’elle est basée sur un critère impropre à être invoqué pour régler les problèmes entre les hommes. C’est ce que vous professez qui est le problème et pas les hommes que vous êtes. Donc avant de dire aux gens « Réveillez-vous! », Réveillez-vous vous-mêmes!
      Cordialement.

      • 3 Adam Alesander 23 septembre 2012 à 12:21

        Ça c’est du commentaire béton ! Difficile pour un TJ de répliquer après cela, aussi sincère soit-il…

        Oui, l’homosexualité est un sérieux problème dans cette communauté (pas que chez eux, mais en l’occurence c’est d’eux dont on parle ici). C’est pour cette raison qu’un gros pavé de 628 pages sort prochainement en français : « Témoin de Jéhovah homosexuel – Volume 1 : ANALYSE ». Il est particulièrement attendu par plusieurs associations de défense des individus et contre l’homophobie.

        Voici le lien du site officiel si vous souhaitez y jeter un oeil : http://www.temoindejehovahhomosexuel.fr/

        Un ebook GRATUIT de 160 pages au format PDF reprend 3 chapitres complets du livre pour se faire une idée du contenu…

        Bonne continuation journalistique…

        Amitiés

        AA

  2. 4 COQUAND 17 mars 2012 à 10:41

    Bonjour, merci de m’accueillir ; je suis ex-Témoin de Jéhovah, ma motivation première est la prévention afin d’éviter à d’autres d’être abusés. J’ai attendu d’être professeur retraité pour écrire : « Aliénation et prises de conscience », celui-ci révèle le processus instrumental utilisé pour annihiler l’esprit critique en six mois, rendant les adeptes semblables donc prévisibles et corvéables à souhait ; ainsi radicalisés, les adeptes obéissent aux injonctions et inductions provenant de la multinationale new-yorkaise Watch Tower. Pour en savoir plus : http://www.jeanpierrecoquand.fr

  3. 6 Pilorget 30 décembre 2012 à 1:20

    Merci pour cet article ! Excommunié depuis déjà 7 ans de la secte en question, j’avais tout renié en bloc sans réellement rechercher un raisonnement sur ce sujet précis. Aujourd’hui il m’est réconfortant de trouver la force d’approfondir la question et votre article reprend exactement ce que toute personne en quête de vérité et d’arguments pourrait espérer trouver. Sachez que cette « homo-folie » belle et bien présente chez les témoins de Jéhovah détruit des familles, des amitiés et des vies. A cause de cette homo-folie je n’ai pratiquement aucun contact avec mes parents et tout mes amis témoins de Jéhovah m’ont tourné le dos. Un ami qui a reprit contact avec moi vient de vivre cette même exclusion. Il s’est même vu poussé par les « anciens » (les prêtres témoins de Jéhovah) à envisager un mariage avec une personne du sexe opposé afin de combattre ses « pulsions sataniques ». S’en est suivit pour lui une longue période de doute puis fatalement de dépression. Aujourd’hui il sort juste de cette situation macabre car il a eut le courage de faire le choix de tirer un trait sur sa famille et ses amis. Donc je souhaiterai répondre au commentaire plus haut où la personne prétend que les témoins de Jéhovah ne sont pas homophobes : j’ai vécu, et je ne suis pas le seul, l’homophobie (et l’homofolie) des témoins de Jéhovah et je continue à la subir. Et derrière leur peur ne se cache qu’un seul argument : dieu.

    • 7 jeanericbitang 30 décembre 2012 à 3:20

      Merci à vous M. Pilorget. C’est toujours un grand plaisir de se rendre compte que nos modestes écrits peuvent inspirer certains des habitants de la terre. Je compatis à votre douleur, et je vous invite à puiser dans mon argumentaire, la force de résister à l' »homofolie ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Calendrier

mars 2012
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 109 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :