À propos du Journal du Club Philosophie de l’Université de Douala

 

Hier, occasion m’a été donnée de parcourir le premier numéro du Journal du Club Philosophie de l’Université de Douala. Dans sa présentation, le Journal dit s’inspirer de Hegel et précisément de l’image de la chouette de Minerve qui vient « trop tard ». Il est totalement vrai que ce Journal vient « trop tard » parce qu’en effet, il a existé au sein de l’Université de Douala un Club de Philosophie (et Psychologie) – l’époque l’obigeait – qui a fonctionné pendant au moins trois ans. J’ai eu vent de l’existence de ce Club alors que j’étais encore en première année et à l’époque son Président était Albert Aoussine. Le Club s’appelait alors « Forum des Amis du Savoir » ou « FAS ». L’année qui suivait, la Présidente est devenue Emma Ndjanjo et j’étais son Vice-président. L’année d’après, je suis moi-même devenu Président et après mon mandat, je n’ai malheureusement plus entendu parler du Club de Philosophie. Il faut dire que le désintéressement pour la philosophie de la part des étudiants allait grandissant. Déjà, alors même que je n’étais que Vice-président, le Club suffoquait, et Ndjanjo et moi-même avions tout fait pour le maintenir en vie. Une fois que cette dernière soit partie à Yaoundé y continuer ses études, il m’était difficile de continuer de faire vivre le Club presque seul. La conséquence naturelle de cette situation a été sa lente agonie jusqu’à cette récente « résurrection » grâce à l’engouement que j’espère venir des étudiants eux-mêmes. Il reste néanmoins une trace de l’existence de ce Club, un blog sur internet : http://fas-dianoia.blogspot.com. Bien que nous n’ayons eu la possibilité de ne publier aucun journal pour rendre nos idées publiques au sein du Campus, je peux témoigner du fait que l’activité intellectuelle y était intense, les discussions toujours riches en enseignements et les débats intéressants. Alors que nous n’étions que de tous jeunes étudiants fraîchement débarqués du lycée, nous avions, mes amis et moi, été frappés par la vivacité intellectuelle d’un Bell Nyobe, l’insistance critique d’un Stéphane Nessack, le calme olympien d’un Hugues Ilouga, la critique acerbe et toujours fouillée d’une Emma Ndjanjo et les qualités de plusieurs autres aînés qu’il serait fastidieux d’énumérer. Il me souvient que c’est lors d’une discussion aux allures disproportionnées avec entre autres Stéphane Nessack qu’il nous est apparu nécessaire de clarifier la compréhension que le public se fait de la trajectoire intellectuelle de Marcien Towa. Ce projet, motivé par un simple débat ne m’a plus jamais quitté et il devrait bientôt voir le jour avec la publication d’un livre. L’actuel Club vient donc effectivement « trop tard » parce que la tentative de faire vivre la philosophie à l’Université de Douala a déjà existé et aucun des dirigeants actuels n’a à ma connaissance contacté les dirigeants anciens pour se renseigner à ce sujet. Quoiqu’il en soit, prise in abstracto, cette initiative est louable parce qu’il apparaissait nécessaire de rouvrir un tel espace d’échange et de dialogue. In concreto en revanche, cette entreprise est critiquable à plusieurs titres, mais je ne traiterai ici que d’un seul : son statut.

Le Statut des Clubs et Associations de l’Université de Douala stipule que ces derniers sont des regroupements d’étudiants effectués par les étudiants, pour les étudiants. Dans ce Journal, je n’ai rien vu concernant des étudiants, excepté quelques noms sur la première de couverture. À l’opposé, toutes les personnes qui y ont écrit quelque chose étaient des « Enseignants ». Un Club – de Philosophie ou de quoi que ce soit d’autre – est d’abord un espace qui doit permettre aux étudiants de s’exprimer et de faire valoir leurs talents : c’est de cette manière que fonctionne un Club à l’Université de Douala en tout cas. Mais ce talent doit être encadré par l’administration, d’où le rôle des Encadreurs qui sont des relais et qui doivent s’assurer de l’encadrement, c’est-à-dire aussi et surtout de la formation des étudiants. D’ailleurs, à ce sujet, le Club de Philosophie dont j’ai été le Président avait des clauses très strictes. Primo, ne pouvaient avoir des postes de responsabilités que des étudiants en dessous des études de Master. Passé le stade de la Licence, les « grands étudiants » deviennent les « encadreurs » de leurs cadets. Deuxio, les publications sont réservées aux cadets sous le « contrôle » des aînés. Il me semble que c’est à peu près la même formule qu’avait appliqué jadis Marcien Towa à Yaoundé dans le cadre du Club Kwame Nkrumah dans lequel essentiellement les étudiants réfléchissaient sous la direction des enseignants. En effet, le but d’un Club de Philosophie est de former les étudiants à la réflexion, au débat, à l’analyse rigoureuse, à la prise de la parole, etc., qualités que sont supposés déjà avoir les enseignants. Par contre, ce Journal m’a laissé un goût amer parce qu’il m’a semblé être un assez mauvais prétexte utilisé par des enseignants pour exprimer leurs talents ; talents d’ailleurs, que personne ne leur refuse. Pourquoi s’abaisser à utiliser l’espace réservé normalement aux étudiants pour publier ? Serait-ce parce que ces derniers n’auraient aucun autre espace davantage sérieux – c’est-à-dire digne de leur rang – pour le faire ? Loin de moi cette idée. Peut être alors que ce qui nous apparaît comme une bévue était une stratégie marketing visant à écouler le produit « Journal » ? Mais dans ce sens, un simple éditorial n’aurait-t-il pas suffi ? Le Journal ne serait-t-il pas davantage attrayant si des étudiants pouvaient s’y vanter d’avoir publié auprès de leurs camarades tout en les invitant à faire autant ? Ne se sentiraient-t-ils pas pousser des ailes plutôt que de se les sentir couper ? Peut-être bien qu’alors les enseignants voulaient montrer à leurs « petits » comment voler en volant eux-mêmes ; mais ce vol est-il réussi ? Telle est l’ultime question que nous soumettons à l’appréciation de chacun.

Publicités

0 Responses to “À propos du Journal du Club Philosophie de l’Université de Douala”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Calendrier

juillet 2014
L M M J V S D
« Mar   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 109 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :